Elections législatives 2017, 11ème circonscription des Français de l’étranger (Asie,Océanie)-Dimitri Sawosik, candidat France Insoumise

 

1) Pouvez-vous vous présenter rapidement ? Dans quel état d’esprit briguez-vous la 11ème circonscription des Français de l’étranger ? Quelles idées phares proposez-vous aux électeurs expatriés (emploi, fiscalité, administration, éducation, culture, etc.) ?

unnamedJe suis originaire de l’arrière-pays niçois, où j’ai grandi et passé le bac. Après avoir étudié 2 ans à Science Po Aix-en-Provence, j’ai déménagé en Russie où je vis depuis le mois de septembre et y poursuis mes études. J’ai 20 ans, et c’est de ma jeunesse que je tire ma motivation pour représenter les Français-e-s de l’étranger de la 11ème circonscription à l’Assemblée Nationale.

J’ai décidé de rentrer activement en politique après avoir participé à Nuit Debout et aux mouvements de contestation contre la loi travail à Paris. Avec l’utilisation du 49-3 et la violence quotidienne dans l’expression politique du peuple, j’ai compris que la Vème République arrivait à bout de souffle. Je me suis donc engagé avec les Insoumis, pour une nouvelle République, et pour que le peuple, dans son ensemble, décide de son destin constitutionnel.

C’est aussi, omniprésente dans le programme l’Avenir en Commun, la volonté impérieuse de défendre les pauvres et les thématiques écologiques qui m’a fait entrer en politique. Il est temps que nous parlions des vrais sujets, la politique doit aller plus loin qu’un déferlement de techniques de communications vides de sens, ou de petits arrangements pour l’obtention de poste.

Je ne suis qu’un candidat, un visage parmi tant d’autres. Derrière moi, ce sont des centaines d’Insoumis, représentant la richesse et la diversité de notre 11ème circonscription, qui travaillent et qui sont prêts à gouverner.

Nos priorités sont la Paix, l’Écologie et l’Éducation. Ce sont trois sujets trop peu approfondis par les partis traditionnels et par celui de Mr Macron, pourtant ce sont les axes qui structurent une politique raisonnable, durable et humaniste.

Tout d’abord, la Paix, nous sommes pour la sortie de l’OTAN et pour que la France retrouve un rôle majeur dans la résolution des conflits à travers l’ONU.

Quand à l’Écologie, nous sommes pour la sortie la plus rapide possible du nucléaire, notre circonscription s’étend de Tchernobyl à Fukushima, nous connaissons les risques de cette énergie. De plus, avec l’élection de Mr Trump, il est urgent qu’un grand pays comme la France montre la voie et se lance dans la transition écologique, dont l’humanité a besoin.

Enfin, concernant l’Éducation, qui est la base de toute société socialement organisée, il n’est pas normal que les Français de l’étranger n’aient pas les même droits que ceux de métropole. C’est pourquoi les ressortissants Français auront le droit à une éducation gratuite dans tous les établissements français de l’étranger. Pour apporter l’égalité des droits et devoirs à nos compatriotes expatriés, nous proposons une fiscalité différentielle. Pour cela, l’impôt local est comparé à celui qu’aurait payé le citoyen en France à situation comparable, et en cas de différence inférieure celle-ci serait acquittée à l’État français. En échange, les citoyens français seraient en droit d’exiger l’égalité de traitement en termes de redistribution : enseignement gratuit, qu’il soit en école ou par correspondance, prise en charge gratuite des soins de santé en France dès le jour du retour en France, services consulaires avec guichet unique, ressources humaines et matérielles à la hauteur des besoins. C’est par le respect et l’égalité qu’on construit une société plus apaisée et plus juste.

  

2) Si vous êtes élu(e), comment vous positionnerez-vous vis-à-vis du gouvernement de M. Édouard Philippe ? (soutien, opposition, à voir au cas par cas).

Que nous soyons majoritaires ou pas, nous lutterons pour la mise en place du Programme l’Avenir en Commun. En votant pour un candidat insoumis, vous votez pour ce programme (https://laec.fr/). Le gouvernement d’Edouard Philippe, à moins qu’il ne change d’avis dès le lendemain de l’élection est, dans sa grande majorité, très éloigné de l’esprit humaniste et écologique de notre programme. Nous serons donc dans l’opposition au président de la République.

Cependant, nous pensons possible une victoire de la France Insoumise. Nous espérons donc que le président de la République ne bloquera pas les réformes nécessaires à la lutte contre la pauvreté, contre le dérèglement climatique, pour la Paix, et les autres mesures mise en avant par le programme l’Avenir en Commun. En effet, selon notre constitution, c’est le gouvernement, et donc la majorité à l’Assemblée Nationale, qui dirige la politique de la Nation.

Le bulletin pour la France Insoumise est clair. Nous n’avons pas, et nous ne ferons pas dans la « tambouille politicienne ». Nous avons un programme, dont un livret pour les Français de l’Étranger (http://www.franceinsoumise-sawosik2017.fr/#!/programme), que nous avons nous-mêmes rédigé de manière collaborative avec les Insoumis de tous les pays de la 11ème circonscription. Ce sont les mesures, et par extrapolation les valeurs qui s’y trouvent, que nous défendrons. En votant pour un Insoumis, vous votez pour le programme, pas pour un député carriériste prêt à s’associer avec le nouveau monarque contre quelques faveurs.

3) Quel bilan tirez-vous de l’action du député sortant M. Thierry Mariani ? En quoi auriez-vous agi différemment de celui-ci ?

Je dois d’abord concéder à mon adversaire qu’il a été assidu, ce qui est de plus en plus rare à l’Assemblée Nationale. Cependant, Monsieur Mariani est un homme de droite et qui assume son orientation, il a soutenu la loi Macron et donc adhère au programme néolibéral de ce gouvernement.

Son combat pour la déchéance de nationalité (une mesure appartenant à l’origine à l’extrême droite!), lorsqu’il voulait durcir le texte du gouvernement, fait de lui un adversaire irréconciliable avec l’humanisme républicain que nous portons avec les Insoumis, et préjudiciable au tiers des Français de l’Étranger en union mixte. Cela revient à appliquer une double sanction à tout bi-national à la différence des français “mono-nationaux”. C’était pour nous, pour beaucoup de gens à gauche et à droite aussi, la négation même de l’égalité des droits entre tous nos co-citoyens. Le plus fort est que Monsieur Mariani prétend défendre les Français de l’étranger, lesquels sont bi-nationaux pour plus de 40% d’entre eux ! Nous espérons que le jour du vote, ces bi-nationaux de la 11eme circonscription de l’étranger se souviendront de cette stigmatisation comme citoyens de seconde catégorie qu’a représenté cette intervention de Monsieur Mariani à l’Assemblée.

Monsieur Mariani a défendu, avec constance, des positions parmi les plus réactionnaires à l’Assemblée: interdiction d’hébergement d’urgence pour les personnes sans papiers en France, réduction du temps de recours pour les demandes d’asile,… mais étant situé à la droite de L.R., cela est au fond prévisible. Ce comportement fait de lui, avec Meyer Habib, ami personnel de Netanyahou, le plus réactionnaire, le pire député des F.E., à nos yeux, surtout vis-à-vis des français bi-nationaux.

Comme les hommes politiques de sa génération, il est très loin des problématiques nouvelles, et urgentes. Doit-on refuser de sortir du nucléaire, doit-on refuser d’éviter une contamination radioactive de notre territoire national ? Doit-on faire passer au second plan l’écologie et la lutte contre le dérèglement climatique ? Enfin, dans un pays où il y a 9 millions de pauvres, la priorité est-elle de déchoir de sa nationalité un terroriste qui n’en a déjà que faire ?

Finalement, je définirai le bilan de Monsieur Mariani par une courte phrase : par son appartenance politique, il a accompagné toutes les mesures délétères de son parti au pouvoir. Et pour son engagement en faveur des Français de l’étranger, il s’est retrouvé bien seul face à son propre appareil.

Chez les Insoumis, l’approche est totalement différente, car elle va du bas vers le haut. Je suis le candidat d’un collectif, je n’ai pas été choisi à Paris mais à Tokyo, à Moscou, à Pékin ou à Sydney. Je n’ai pas fait campagne dans la circonscription avec l’argent des contribuables en leur promettant simplement des baisses d’impôts.

Nous souhaitons aux Français humanistes et républicains de la 11 ème circonscription, de ne pas lui renouveler son mandat !

 4) Le pays connaît une émigration telle que l’on n’avait n’en avait pas vu en France depuis que Louis XIV révoqua l’édit de Nantes, poussant les protestants à s’installer notamment en Allemagne. Comment comprenez-vous ce phénomène? Quels avantages ou inconvénients implique cette diaspora pour le pays ?

Le phénomène n’est malheureusement pas limité à la France. En Europe, c’est les Grecs, les Espagnols, les Portugais, les Italiens, qui quittent par vagues entières leur pays de naissance. L’Europe perd une partie de sa jeunesse, formée, éduquée. La dernière grande vague de migration venant d’Europe à engendré l’extermination des Amérindiens et l’émergence de la première puissance concurrente de la-dite Europe. Gardons nos cerveaux chez nous ! Proposons leur un avenir autre que de rembourser une dette illégitime. Si l’expatriation est parfois un choix de vie, elle est de plus en plus une conséquence de la mauvaise situation économique dans le pays de départ.

Le départ pour l’étranger est souvent le résultat des crises financières à répétition de ces dernières décennies, des politiques d’austérité, de “dé-régulation”, des politiques de l’offre qui détruisent l’emploi. D’ailleurs, il est intéressant de voir que certains pays de la circonscription qui étaient très attractifs il y a quelques années, le sont désormais beaucoup moins. Par exemple en Chine, les salaires et les “packages” des expatriés sont bien moins avantageux qu’ils ne l’étaient il y a quelques années. Les entreprises Françaises ou locales préfèrent employer les français en contrat local. De nombreux Français souhaitent rentrer en France, mais beaucoup d’entre eux se retrouvent face à un dilemme: accepter un emploi plus précarisé et avec des conditions bien moins avantageuses… ou rentrer en France au risque de se retrouver au chômage et hors système – santé/scolaire/retraite! Ils choisissent logiquement la première option et ne font pas forcément la connexion entre les politiques appliquées en France et leurs situations personnelles et professionnelles.

Certains cessent de croire que la France est une grande puissance et pensent que nous sommes, pour toujours, condamnés à une politique ultra-libérale, destinés à engraisser les plus riches et à croiser tous les jours des gens dormant sur le trottoir.

J’ai 20 ans, et je suis moi-même à l’étranger. J’ai quitté la France dans l’espoir de la retrouver un jour. J’aime mon pays, c’est pour cela que je me suis engagé avec les Insoumis. J’étudie en Russie car j’en suis un passionné, je veux découvrir le pays et rentrer chez moi les yeux pleins de mes souvenirs.

Cependant, quand je rentre dans mon village de l’arrière pays niçois, je vois mes amis d’enfance, au chômage. Beaucoup d’entre eux ont déjà perdu le goût d’entreprendre, de rêver. Quand une jeunesse ne se voit plus d’avenir à 20 ans, elle quitte sa terre pour rêver chez les autres. L’émigration est le plus grand signe de la souffrance d’une société. Les Hommes doivent voyager, se mélanger, vivre à l’étranger ; mais ils doivent pouvoir vivre heureux dans leur pays.

5) Le Forum économique mondial de Davos du 17 janvier dernier est remarquable en ce que ce fut la première fois que le n°1 Chinois, M. Xi Jinping, était invité. Celui ci s’est fait apôtre du libre échange en appelant notamment à la levée des restrictions économiques imposées à la Chine par l’OMC, provoquant l’anxiété des économistes occidentaux. Quel devrait être selon vous l’attitude de la France et de l’Union Européenne face à Pékin sur le plan commercial et économique ?            

Face au retournement des Etats-Unis envers la Chine, cette dernière cherche de nouveaux alliés et n’a plus du tout confiance en son client américain. C’est pourquoi elle se tourne encore plus vers l’Europe ou vers les marchés émergents. Les Insoumis sont opposés au libre échange. Le commerce est nécessaire entre les sociétés car tout ne peut être produit localement. Cependant, le grand déménagement du monde est un principe épuisé du libéralisme du XIX siècle. Sa seule conséquence est la destruction de l’environnement et la mise en concurrence des territoires.

Si la Chine veut commercer, elle doit pouvoir le faire comme bon lui semble. Nous – Français et Européens – avons un intérêt commun à commercer avec les Chinois, mais cela doit se faire dans le respect des normes environnementales et sociales. Les économies de nos continents n’ont pas à subir une concurrence déloyale, notre consommation ne doit pas être complice de l’utilisation de produit polluants et de conditions de travail issues de l’aliénation sous prétexte que cela se passe à l’autre bout de la planète.

La Chine est un pays que l’on peut qualifier de mercantiliste: qui aime le commerce extérieur mais qui aime aussi la régulation par un Etat fort. Ses dirigeants souhaitent obtenir une balance extérieure positive afin de pouvoir pourvoir au développement du pays et à l’amélioration des conditions de vies des citoyens Chinois. Cette amélioration du niveau de vie des Chinois est la garantie de la stabilité politique et de la paix. En extirpant des centaines de milliers de Chinois de la misère, la Chine, plus que tout autre pays, a oeuvré à la réduction de la pauvreté dans le monde. La Chine est aussi très consciente de la crise écologique, elle a subi – et continue de subir – de plein fouet les excès du productivisme (e.g.: pollution de l’air, des terres et de l’eau, scandales alimentaires, cancers…) et le gouvernement régule de plus en plus son industrie pour faire face à tout type de pollution et répondre aux demandes du peuple. Les Chinois veulent des emplois mieux payés, et aspirent au même confort de vie que nous. Depuis quelques années on voit la Chine prendre le leadership dans les conférences sur le climat (d’autant plus aujourd’hui les Etats-Unis régressent sur la question du dérèglement climatique).

La France et l’Europe ont donc tout intérêt à coopérer avec la Chine qui partage nombre de nos combats pour l’amélioration des conditions de vie humaine. La Chine doit rester un pays qui œuvre pour la paix et la stabilité. C’est en travaillant avec la Chine, plutôt qu’en la sanctionnant ou en l’écartant des négociations que nous construirons la paix. Si nous ne souhaitons pas de confrontation avec la Chine il est important de rappeler que la France n’a pas d’amis, mais des partenaires. Nous serons donc vigilants avec la Chine, comme nous le serons avec les Etats-Unis. Elle est un partenaire dans le maintien de la paix dans un certain nombre de régions de monde. La France Insoumise ne soutient ni ne rejette les positions Chinoises, elles doivent être débattues multilatéralement avec tous nos partenaires. La diplomatie et la négociation sont les seules sources durables de paix.

6) Le 5 Juin 2016, Jean Yves Le Drian (alors ministre de la défense) a déclaré vouloir faire patrouiller davantage la Marine Nationale en Mer de Chine du Sud afin de garantir les libertés de circulation prévues par le droit international, notamment la Convention de Montego Bay, et ce dans un contexte de regain de tension entre les riverains s’agissant des problèmes de souveraineté sur les îles Spratley et Paracel. Adhérez vous à cet objectif ? Pensez vous que la Marine Nationale possède les moyens matériels d’assurer une mission de patrouille régulière dans la zone alors que plusieurs militaires pointent la vétusté et le manque de moyen de l’armée suite aux coupes budgétaires sèches des deux gouvernements précédents ?

On n’a jamais fait la Paix avec des armes. La négociation seule, au sein de l’ONU peut conduire à un respect des conventions internationales. La France n’a rien à faire dans cette poudrière qu’est la Mer de Chine du Sud, et encore moins à choisir un camp. Les Insoumis étaient déjà opposés à l’intervention en Syrie sans mandat de l’ONU, nous avons bien vu quels en sont les résultats. La force ne résout rien sur le moyen et long terme. La France doit avoir son mot à dire dans les négociations, elle doit aider à faire baisser les tensions. Rajouter de l’appareil militaire dans une zone sous tension s’accorde à souffler sur les braises en espérant ne pas propager l’incendie. Alors si vous souhaitez que la France défende la Paix dans le monde, nous comptons sur vous pour nous rejoindre et nous soutenir.


Pour aller plus loin:

Page facebook Dimitri Sawosik:
https://www.facebook.com/dimitri.sawosik
Twitter:
https://twitter.com/DSawosik2017
Site de campagne:
http://www.franceinsoumise-sawosik2017.fr/
Facebook 11eme circonscription:
https://www.facebook.com/FI11Etranger/
Facebook Vietnam:
https://www.facebook.com/groups/FranceInsoumiseVietnam/
Chaine Youtube:
https://www.youtube.com/channel/UC1jDWyAjvkWlE3F8K1SuN_A
Chaine Youku (sans vpn): http://i.youku.com/franceinsoumisechine

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s