Raffinement macabre (HS) / Réponses aux lecteurs IV : Pourquoi parler des armes et de leurs histoires ?

« La guerre produit des hommes forts, les hommes forts engendrent la paix, la paix produit des hommes faibles, les hommes faibles amènent la guerre »

Proverbe chinois

« C’est trop facile quand les guerres sont finies / d’aller gueuler comme si c’était la dernière / amis bourgeois vous me faites envie / vous ne voyez donc point vos cimetières ? / Tais toi dont, Grand Jacques / laisse les donc crier / laisse les pleurer de joie / toi qui ne fût même pas soldat. »

Jacques Brel – C’est trop facile

 

“Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.”

Marc Aurèle – Pensées pour moi même.

 

Ambiance musicale :

            Si, dans l’ensemble, mes articles de la rubrique « raffinement macabre » sont plutôt bien reçus, il s’est trouvé quelques détracteurs sur le net pour critiquer la démarche au motif que cela témoignait d’une « fascination morbide pour les instruments de mort », essayant de disculper l’armée française avec l’article n°2[1], me rapprochant des groupes militant pour la création d’autodéfense en France et me classant donc dans la catégorie « fachos » (appellation symptomatique du manque d’arguments s’il en est).

            Bien que je ne me sente guère contraint de m’expliquer sur ce genre de (non) arguments putassiers, il m’est revenu la phrase d’Albert Camus selon laquelle « mal nommer les choses c’est contribuer aux malheurs du monde ». Partant, je me suis dit que rebondir sur ce désagrément était l’occasion d’approfondir la problématique de la rubrique, la petite introduction de l’article raffinement macabre n°1 étant bien trop courte[2]. Si le thème du blog concerne essentiellement les armes utilisées durant les conflits vietnamiens, je vais m’autoriser quelques digressions dans les développements suivants pour parler de la Guerre en général.

            Un prochain hors-série « raffinement macabre » sera par ailleurs consacré à la législation internationale sur les armes afin d’apporter quelques précisions dans la confusion que les articles semblent susciter.

russel
Bertrand Russel (1872-1970), philosophe, écrivain et mathématicien britannique.

           Afin de clore le sujet à propos de l’élément déclencheur de cet article, j’aimerai dire que la rubrique suit directement la liste des armes condamnés par le philosophe britannique et prix Nobel de Littérature en 1950 Bertrand Russel dans son petit livre « War crimes in Vietnam » de 1966. C’est la publication de ce livre qui a engendré la création du Tribunal Russel pour les crimes de guerres, tribunal d’opinion chargé d’enquêter sur les crimes de guerres américains au Vietnam. Depuis ce type de tribunal s’est tenu pour différentes situations impliquant des crimes de guerre : Tribunal Russel pour le Congo en 1982 (à propos des exactions de Mobutu dans l’ex Zaïre), celui à propos de l’Irak en 2003 (à propos des victimes de l’embargo américain en Irak suite à la première guerre du golfe ou encore l’utilisation de munition à uranium appauvri par les Américains), celui à propos d’Israel en 2009 (notamment à cause de l’utilisation des bombes à fléchettes et de phosphore blanc). Il apparaît que l’un des points centraux de l’argumentation de Russel et de Sartre à propos de la guerre du Vietnam sont les armes utilisées par Washington sur les populations civiles vietnamiennes. Je ne fais donc que marcher humblement dans les pas des premières élites contestataires de la guerre du Vietnam en détaillant l’arsenal de l’armée US dans mes articles.

            Par ailleurs, ayant vu –de part le nombre de « clics » sur l’article concernant le complexe militaro industriel – que le mot « conspiration » dans la citation de Kennedy au début des développements avait effrayé une grande partie du public dans notre monde où les procès d’intention semblent remplacé l’esprit critique grâce (merci le prêt-à-penser médiatique), j’aimerai te réinviter, cher lecteur, à le lire pour bien saisir la dynamique dans laquelle les articles « raffinement macabre » sont écrits : https://vinageoblog.wordpress.com/2017/03/22/defi-30-jours-30-articles-25-complexe-militaro-industriel-et-guerre-du-vietnam-la-paix-nest-definitivement-pas-rentable/ )

            Une fois cela réglé, voici le fruit de ma réflexion sur le sujet qui nous intéresse.

Clausewitz
Carl Von Clausewitz (1780 – 1831), général prussien et théoricien de la guerre.

            Depuis que je suis au Vietnam, l’un de mes livres de chevet est le fameux Art de la Guerre de Sun Tsu. Dans cet ouvrage, le bon maître établit des principes concernant la guerre quelque soit sa nature ou son ancrage temporel. Or l’ensemble de l’œuvre, la période dans laquelle elle a été élaborée (période des royaumes combattants en Chine[3]) et la vision cyclique chinoise de l’Histoire permettent de dire, sans possibilité d’erreur, que la guerre est ressentie comme une fatalité dans les sociétés humaines, conception à laquelle je souscris entièrement. Ainsi l’obsession de Sun Tsu dans son illustre traité est, entre autres, d’éviter les guerres dites « totales » ou « absolues » bien trop couteuses en hommes et en ressources et pouvant menacer le pouvoir du souverain déclenchant la guerre et atteindre la stabilité de l’Etat. On notera que la vision européenne de la guerre, théorisée par le stratège prussien Carl Von Clausewitz, ne partageait guère cette obsession et que c’est principalement en Europe qu’ont eu lieu les deux conflits mondiaux, chacun correspondant à un « suicide » européen. Etant moi même né dans la tristement célèbre ville de

verdun obus
53 millions d’obus furent tirés en 10 mois de batailles à Verdun.

Verdun (« Vero Dunum » ou « Vrai Forteresse » en latin), mon histoire familiale et ma curiosité historique m’ont fortement imprégné de ce « suicide » qu’est la première guerre mondiale. Pour le cas du Vietnam, on notera que les coûts engendrés par la guerre contraint le gouvernement américain à mettre fin au système de Bretton Wood – prévoyant la convertibilité dollar/or – afin de pouvoir s’endetter. De ce fait, le dollar n’est plus de nos jours qu’une monnaie de singe dont le cour est artificiellement maintenu par la menace militaire américaine[4].

            Dans cette vision les armes employées lors des conflits, surtout depuis la période industrielle, sont centrales dans la qualification et l’intensité des guerres (totales ou non) notamment au regard de leurs effets sur les populations civiles et l’environnement. C’est donc assez naturellement que celles qui contribuent le plus au « pourrissement » des zones de conflits soient bannies par les traités internationaux. Néanmoins, le droit international public se définit par le fait que les états s’y soumettent volontairement et que, partant, son efficacité laisse à désirer du fait même qu’il n’existe aucun tribunal pour juger les nations et rendre le droit obligatoire. Le domaine des armes est particulièrement sensible dans le sens où il représente à la fois une manne financière importante pour de nombreux pays ainsi qu’un atout stratégique permettant de se constituer de solide alliés sur le plan diplomatique[5].

            Par conséquent, c’est bien souvent par le rapport de force que le recours aux armes « interdites » est jugé, ce qui induit nécessairement une forme d’arbitraire. Or dans ce domaine la maitrise des médias de masse est un levier puissant dans le sens où il permet l’information ou la désinformation des populations ainsi que leur mobilisation. C’est pour cette raison qu’en France plusieurs empires médiatiques sont détenus par des fabricants d’armes (Lagardère et Dassaut notamment). Posez vous la question : pourquoi des marchands d’armes investiraient à perte dans un secteur qui ne survit que grâce aux subsides de l’Etat (quand bien même les dits journaux plaident pour une concurrence forcenée dans les autres domaines économiques et fustigent les « profiteurs »[6]) si ce n’est pour assurer la pérennité de leurs entreprises ?

De la même façon la nature de certaines armes ont été et sont encore des prétextes fallacieux poussant à la déstabilisation de régimes au Moyen Orient : on pense bien sur au numéro de cirque de Colin Powell devant le conseil de sécurité de l’ONU par lequel il a convaincu le monde de l’existence de « preuves » de possession d’armes de destruction massive par le régime de Saddam Hussein. On sait aujourd’hui que si la preuve était bidon, les armes de destruction massives irakiennes avaient été fabriquées avec l’aide du Pentagone lorsque Saddam Hussein était le champion des américains contre l’Iran[7].2-colin-powell-WMD-Samantha-Power-Syria On ne peut aujourd’hui que constater les conséquences gravissimes que subissent les Irakiens du fait de l’intervention américaine. Par le même tour de passe – passe, les tenants de la rhétorique va-t-en-guerre prétextent l’utilisation d’armes au gaz Sarin par Damas afin d’intervenir militairement et de remplacer le « vilain » Al Assad par un chaos teinté d’islamisme de bazar sponsorisé par « nos alliés », l’Arabie Saoudite[8] et le Qatar[9]. Sans oublier bien sûr que lesdits régimes mènent actuellement une guerre cruelle pour les populations civiles au Yémen dans un silence médiatique international assourdissant[10] et –cerise sur le gâteau – avec des armes françaises[11] !

ob_a20753_arabie-saoudite

            Ainsi écrire sur les armes et sur leurs histoires permet d’introduire le principe de relativité dans un système d’information hiérarchisant clairement les faits et donnant dans un sensationnalisme et un voyeurisme écœurant. Cette instantanéité de l’information ainsi que la tendance à réduire les faits à leurs dimensions sentimentales au détriment de leur signification critique – permettant la formation d’un avis au plus haut degré d’objectivité possible – nous ferait presque oublier que la nation au centre de ce cyclone propagande – à savoir les Etats Unis – est responsable d’un nombre de mort civil pendant et après la seconde guerre d’Indochine (de par l’utilisation « d’armes sales » comme les bombes à sous munitions[12] ou l’Agent Orange[13]) bien supérieur aux régimes qu’elle incrimine (en plus d’être la seule nation à avoir utilisé la bombe nucléaire en conditions réelles).

            Le corolaire à cette façon de penser proscrit le pacifisme béat qui consiste à se désintéresser de la chose martiale selon la rhétorique infantile « les armes ça fait mal et le mal c’est pas bien ». Pour donner un petit point Godwin, je suis de l’avis de Daladier, qui, surpris de se faire acclamer pour avoir laisser l’Allemagne Nazie se réarmer suite aux accords de Munich[14], dira « les cons, s’ils savaient » à propos des pacifistes lui faisant triomphe.

            Est ce à dire que la guerre à outrance doit être encouragée ? Si tu as correctement lu les développements précédents à propos de Sun Tsu, tu as déjà compris, lecteur à l’œil affuté, que la réponse est non. Tomber dans un relativisme absolu à propos des conflits armés revient à appliquer un point de vue similaire à des situations différentes, ce qui correspond plus ou moins à refuser d’utiliser son intelligence. Le pacifisme des jeunes américains des années 60 se comprend aisément de par l’absurdité de la guerre du Vietnam et de l’aléatoire des règles de la conscription, idem pour la France de la même époque après les guerres d’Indochine et d’Algérie (cette dernière ayant même été le théâtre d’un putsch « d’un quarteron de généraux à la retraite »[15]). Aurait-t-il été salvateur lors de la boucherie de 14-18 ? Certainement. Aurait-il été responsable lors de la Révolution Française ou de la deuxième guerre mondiale ? Je ne crois pas.

            Loin de moi l’idée d’imposer quoi que ce soit à quiconque mais l’indifférence de l’opinion publique quant aux questions de défenses est clairement en train de saper les fondations de l’indépendance de notre nation[16] – indépendance préserver de haute lutte par De Gaulle après la débâcle de 1940 – et contraint l’armée française à être sur engagée dans des conflits clairement menés contre l’intérêt du pays et de ses citoyens (la Lybie et la Syrie étant surement les meilleurs exemples). Je ne peux réprimer un sentiment de révolte lorsque le racket bancaire par la dette – servi par notre banquier de président – conduit des jeunes hommes de mon âge à mourir pour des guerres ne correspondant pas aux intérêts français.

de villiers
Le président Macron et l’ancien chef d’Etat Major, Pierre de Villiers, démissionaire du fait de l’annonce d’une nouvelle réduction de budget pour l’armée française. Depuis plusieurs années la « Grande Muette » (surnom de l’armée française) semble sortir de son mutisme.

            C’est sur ce point que j’aimerai conclure en citant une phrase d’Antoine de Saint-Exupéry – lui même mort pour les Forces Françaises Libres en 1941 – dans Terres des Hommes : « Le soldat n’est pas un homme de violence, il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli. ». La détestation de la guerre ne doit pas vous rendre insensible au sort de ceux qui la font.

Alors les Jean-Michel Mou-Du-Bulbe, arrêtez de vous prendre pour des objecteurs de conscience et de brasser de l’air sur les réseaux sociaux(-pathes ?) parce que vous vous referez à Gandhi –sans même entrevoir la profondeur de son idéologie – et parce que vous avez lâché trois clics sur internet. Réalisez que guerres et paix se succèdent selon une mécanique subtile pour faire tourner la roue de l’histoire et que la fin des guerres signifierait la fin de l’histoire induisant une société sans passé, ni futur c’est à dire sans alternative (voir 1984 d’Orwell, assez terrifiant…), ce que les tenants de l’ultralibéralisme semblent nous promettre[17]

J’aimerai également rappeler à Jean Michel Révolutionnaire-De-Gauche, à qui le trotskysme de bas étage a appris la détestation a priori des flics et de l’armée, que la prise de pouvoir par la force a été possible à la condition sine qua none que les « bidasses » refusent de tirer sur la foule et que parfois même ils ont été précurseurs d’insurrections[18].

Quant aux Jean Michel MMA fantasmant la violence parce qu’ils ne l’ont pas ou peu pratiquée, l’histoire regorge de jeunes idiots ne comprenant rien aux conflits dans lesquels ils prennent part et dans lesquels on les poussent parfois de façon criminel (comme Clément Méric peu taillé pour la violence et en rémission de leucémie) . Appeler à la guerre civile est irresponsable : on sait toujours quand elle commence mais jamais quand elle finit et l’étude critique de l’histoire montre qu’une guerre civile sert toujours les intérêts de puissances extérieures.

 

Pour ne pas finir sur ces propos transpirant rancœur, révolte, lassitude et fatalisme (en bref un panel d’émotions super positive); je voudrai t’inciter, cher lecteur, à « creuser » le sujet par toi même et à bien comprendre que les présents développements n’est qu’un fruit de réflexion à ne pas ingurgiter ou vomir bêtement selon une logique oui/non. Comme l’exercice de l’article ne me permet pas d’être exhaustif sur les sujets abordés, il serait sage de le compléter pour forger un avis indépendant. J’aurai également aimé parler de bien d’autres sujets connexes : la création de l’écriture par la chasse et la guerre, en quoi les guerres ont accélérer le développement technologique, pourquoi la noblesse est liée à la guerre, etc…

Dans ce but la lecture de l’Art de la Guerre de Sun Tsu ainsi que De la Guerre de Carl Von Clauswitz semble indiquée. De la même façon les classifications des guerres réalisées par Carl Schmitt dans la Théorie du partisan. Evidemment les traités stratégiques ou essais théorisant la guerre déjà cités dans les articles précédents sont bons à lire : Vincent Desportes Lettre aux Français qui croient encore être défendus, David Galula, Contre Insurrection : Théorie et Pratique, etc…

Enfin quelques petites références plus légères s’imposent :

  • La chaine youtube « La forge d’Aslak » qui m’a donné l’idée de la rubrique « raffinement macabre ». Un viking fascinées par les armes en tous genre vous partage sa passion en apportant des détails techniques et hisoriques dans des vidéos courtes et plutôt bien faites. La chaine : https://www.youtube.com/channel/UCqJmbIy4EIxonGjXzntcemg
  • Les deux vidéos de la chaine Epic Teaching of the History sur les armes insolites de la premières et seconde guerre mondiale. Si tu aimes l’Histoire et les anecdotes insolites, RaAak, un renard complètement taré, t’apporteras un grand nombre d’informations sur des sujets divers et variés. Les vidéos : https://www.youtube.com/watch?v=OzS7yqFUdv4 et https://www.youtube.com/watch?v=9mi2aObeZMQ

[1] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/06/25/raffinement-macabre-n2-les-bombes-haillazy-dogs-laide-americaine-a-fin-de-test-darmement-durant-la-premiere-guerre-dindochine/

[2] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/04/26/raffinement-macabre-1-puff-the-magic-dragon-sulfateuse-de-haute-volee/

[3] https://vinageoblog.wordpress.com/2016/09/12/fernand-braudel-grammaire-des-civilisations-chapitres-sur-lextreme-orient-partie-ii-analyse-de-lextreme-orient-et-de-la-chine-classique/

[4] https://www.amazon.fr/secrets-R%C3%A9serve-F%C3%A9d%C3%A9rale-Eustace-Mullins/dp/2355120315 et http://www.lejardindeslivres.fr/666.htm

[5] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/05/20/poudrieres-en-mer-de-chine-x-et-voila-les-francais/

[6] http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=194641.html

[7] http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/irak-le-pentagone-a-cache-la-decouverte-d-armes-chimiques_1611909.html

[8] https://www.theguardian.com/world/2010/dec/05/wikileaks-cables-saudi-terrorist-funding

[9] https://www.youtube.com/watch?v=OPa8rF9XPxs

[10] https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2015/09/yemen-the-forgotten-war/

[11] http://www.france24.com/fr/20160823-vente-armes-yemen-arabie-saoudite-france-usa-royaume-uni-control-arms

[12] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/07/09/raffinement-macabre-iii-les-bombes-a-sous-munitions-la-seconde-guerre-dindochine-continue-au-laos/

[13] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/03/23/defi-30-jours-30-articles-26-agent-orange-guerre-chimique-de-haute-intensite-et-catastrophe-ecologique/

[14] https://www.herodote.net/30_septembre_1938-evenement-19380930.php

[15] https://www.youtube.com/watch?v=Nn3_5m5vALg

[16] http://droite.tv/larmee-est-fascisante-a-terme-elle-doit-disparaitre-si-nous-ne-voulons-pas-revivre-les-pires-epreuves-cette-jeune-macroniste-est-une-veritable-synthese/

[17] https://www.amazon.fr/fin-lhistoire-dernier-homme/dp/2081219026

[18] https://www.youtube.com/watch?v=Gg8jcQ1vCkw

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s