Réponse aux lecteurs n°3. La forte influence sans assimilation de la civilisation chinoise sur le Vietnam – Chine et Vietnam sous domination: dilemme de la réforme ou du conservatisme confucéens et phénomènes révolutionnaires (1885 – 1949) (I).

Nota Bene : la date de 1885 correspond à l’année de signature du traité de Tietsin par lequel la Chine reconnaît la souveraineté française sur le Tonkin et à l’année où s’est établit l’Indochine Française. Quant à 1949, il s’agit de la date de passage de la Chine dans le camp communiste et donc de l’aide de celle ci au Viet Minh. Bien que la déclaration d’indépendance du Vietnam ait eu lieu 4 ans plus tôt, la prise de pouvoir par Mao va être déterminante dans la conduite de la première guerre d’Indochine autant sur le plan militaire (fourniture d’arme et formation d’officier) que sur le plan diplomatique (Pékin est la première puissance à reconnaître la République Démocratique du Vietnam, Moscou et les démocraties populaires lui emboite le pas rapidement).

 

Rappel : cet article est la suite d’une série d’articles tendant à démontrer la proximité civilisationelle entre le Vietnam et la Chine. Pour voir les articles précédents : https://vinageoblog.wordpress.com/2016/12/05/reponse-au-lecteur-n3-la-forte-influence-sans-assimilation-de-la-civilisation-chinoise-sur-le-vietnam-partie-i-introduction-et-perspectives-historiques/

 

A l’occasion d’un précédent article (https://vinageoblog.wordpress.com/2017/01/18/reponse-aux-lecteurs-n3-la-forte-influence-sans-assimilation-de-la-civilisation-chinoise-sur-le-vietnam-partie-i-introduction-et-perspectives-historiques-leffondrement-de-la-chine-e/ ) et de la fiche de lecture concernant Fernand Braudel (https://vinageoblog.wordpress.com/2016/10/01/fernand-braudel-grammaire-des-civilisations-chapitres-sur-lextreme-orient-partie-iii-la-situation-revolutionnaire-en-chine-fin-xixeme-debut-xxeme/ ) nous avons pu voir les raisons pour lesquelles les empires chinois et vietnamiens s’étaient effondrés face à l’arrivée des nations occidentales.

            Il s’agit maintenant de saisir la réaction des populations face à ces formes de dominations extérieures.

            Force est de constater que si les superficies et les démographies de la Chine et du Vietnam n’ont pas engendré une forme de domination identique et que, de ce fait, la fortune politique n’a pas été la même, les réactions intellectuelles et politiques au Vietnam sont étroitement liées à celles ayant eu lieu en Chine peu avant.

            Le but de la présente série d’article à ce sujet aura de ce fait pour but de démontrer cette proximité. A des fins de clarté devant la masse d’information à prendre en compte, cette démonstration sera divisée comme suivant : le présent article pose les bases historiques nécessaires à la compréhension des mouvements d’émancipation en Chine et au Vietnam, le deuxième article (à paraître dans une semaine) portera sur le sujet du dilemme conservatisme/réformisme/révolution face à l’oppression étrangère dans les cercles des lettrés confucéens, et enfin le troisième article (dans deux semaines) établira la ressemblance des scènes politiques chinoises et vietnamiennes à la même époque.

 

I)Chronologie des événements.

  • 1858 : premier traité de Tietsin clôturant la seconde guerre de l’opium (1856 -1860). La France, le Royaume Uni, la Russie et les Etats Unis. Ces pays imposent au gouvernement chinois : 1) des délégations étrangères permanentes, 2) 11 ports chinois sont ouverts au commerce, 3) les bateaux étrangers peuvent naviguer sans contrôle sur la rivière Yangtse, 4) la liberté de circulation sans restriction est promise à tous les ressortissants des 4 pays, 5) la Chine doit payer des réparations aux marchands anglais et français, 6) l’opium est légalisé en Chine.
  • 1861 : Second traité de Tietsin qui étend les avantages précédents à la Prusse et à la Confédération Germanique.
  • 1885 : Traité de Tietsin (ou Tianjin), l’empire chinois reconnaît la souveraineté française sur le Tonkin[1]. Dissolutions des « Pavillons noirs[2]».
  • 1887 : création de l’Union Indochinoise regroupant les 3 pays vietnamiens et le Cambodge.
  • 1893 : le Laos rejoint l’Union Indochinoise qui devient l’Indochine Française.
  • 1898 : le gouvernement britannique reçoit Hong Kong en concession pour une durée de 99 ans par le « Bail des nouveaux territoires ».
  • 1899 – 1901 : révolte dite des « des Boxeurs ». Une petite élite guerrière et conservatrice soutenue par l’impératrice Cixi veut chasser les délégations étrangères de Chine. Victoire des puissances étrangères.
  • boxers
    Des membres des milices « Boxer » en attente d’être exécuté, Pékin, 1900
  • 1905 : le 27 mai la marine impériale japonaise détruit la flotte russe du Pacifique à Tsushima. C’est la première fois qu’une puissance non occidentale défait une puissance occidentale dans l’histoire moderne. Le Japon obtient un territoire conséquent dans le sud de la Mandchourie russe et chinoise.
  • 1908 : le mouvement des lettrés du Duy Tan déclenche plusieurs insurrections dans le centre du Vietnam. Le mouvement est vite réprimé et l’organisation dissoute.
  • 1910 : La Corée sort de la sphère de domination chinoise au profit du Japon.
  • 1911 : Révolution mettant fin à la dynastie des Qing, instauration de la République de Chine par Sun Yat Sen.
  • 1912 : création du Kuomintang.
  • 1er gouv rep chine
    Gouvernement de la République de Chine ou République du Nankin en 1912. On peut apercevoir le leader Sun Yat Sen au centre et au premier plan. 
  • 1919 : Discours d’Albert Sarraut sur la collaboration Franco-Annamite pour réformer le statut de la colonie en faveur des indigènes. Les élites vietnamiennes formées à l’école française entre en dissidence, voyant leurs espoirs déçus[3].
  • 1919 : les puissances étrangères imposent des concessions industrielles à la Chine. Dans ces concessions le gouvernement chinois n’a plus qu’une souveraineté très réduite.
  • 1921 : création du Parti Communiste Chinois à Shangaï.
  • 1927 : début de la guerre civile chinoise entre le Kuomintang de Tchang Kaï Tchek et le Parti Communiste Chinois de Mao Zedong.
  • 1930 : révolte de Yen Bay. Des tirailleurs annamites assassinent leurs officiers français. Avant d’être exécutés, les mutins crièrent « Vive le Vietnam », ce fut la première utilisation moderne de ce nom[4].
  • 1930 : Création du Parti Communiste Indochinois à Shangaï
  • 1934 : 15 octobre, Mao débute la « Longue Marche ».
  • Longue Marche (Bari)
    Récapitulatif de la situation en Chine à la veille du début de la seconde guerre mondiale.
  • 1937 : le Japon attaque la Chine, trêve dans la guerre civile chinoise.
  • 1940 : Accords Darlan-Kato : après la défaite française en Europe et la mise en place du gouvernement de Vichy, l’Amiral Decoux accueil les « alliés » nippons. Occupation du Tonkin par l’armée impériale. L’appareil de production Indochinois est entièrement tourné vers l’effort de guerre japonais par la force.
  • 1942 : les japonais attaquent Pearl Harbor. Les Américains entre dans la seconde guerre mondiale.
  • 1945 : 9 mars, coup de force japonais, les troupes françaises et annamites sont désarmées, les officiers massacrés[5].
  • 1945 : 2 septembre : déclaration de l’indépendance du Vietnam par Ho Chi Minh à la suite de la défaite japonaise[6].
  • 1946 : septembre : conférence de la dernière chance à Fontainebleau. Elle tourne rapidement court du fait que personne ne veut faire de concessions sur la question de l’indépendance.
  • modus_vivendi_hcm-ky-voi-moutet
    Ho Chi Minh, chef du Viet Minh, et Georges Bidault, président du gouvernement provisoire français, signant le « Modus Vivendi » en octobre 1946 suite à la conférence de Fontainebleau. Le texte est un  consensus mou qui ne règle pas le problème de l’indépendance en Indochine.
  • 1946 : novembre : les Français bombardent les positions Viet Minh à Haï Phong. Début de la première guerre d’Indochine.
  • 1949 : défaite du Kuomintang, instauration de la République populaire de Chine dirigée par Mao.

II) Les effets similaires de la domination étrangère.

 La Chine et le Vietnam ne souffrent pas de la même forme de domination : la Chine est occupé pour certains territoires sur le base d’accords (forcés) et de concessions (à partir de 1919) suite aux deux guerres de l’opium tandis que le Vietnam est divisé en trois (Cochinchine, Annam, Tonkin), la Cochinchine annexée et le Tonkin et l’Annam placés sous protectorat. Ainsi le gouvernement chinois existe encore en substance alors que l’empereur de Huê est totalement soumis aux autorités françaises.

concession française Shangaï
Entrée de l’ex concession française dans la ville de Shangaï. L’architecture particulière de l’endroit est prisé par les touristes chinois ou étrangers.

Pourtant, cette différence est négligeable considérant la similarité des impacts de cette domination. Au début les diplomates étrangers ne demandaient guère que l’octroi de quelques avantages commerciaux mais ceux ci se muèrent en présence continue suite aux guerres de l’opium. La venue des occidentaux et japonais dans le sillage britannique provoque une arrivée massive de capitaux en Asie Orientale sous domination afin de développer les capacités de production et de cheminement de marchandise suivant les intérêts des pays « avancés ». Les économies sont ainsi dans les deux cas tournées vers l’exportation au profit des hommes d’affaires européens – également américains et japonais pour la Chine – mais également de la bourgeoisie compradore[7]. Les matières premières sont directement gérées par les trusts étrangers. L’artisanat traditionnel est brisé par les imports forcés de marchandise depuis les métropoles. L’opiomanie se répand à grande vitesse de par les ventes forcées par le monopole français au Vietnam et les importations britanniques depuis les Indes vers la Chine.

Dans les deux cas la fiscalité explose du fait des guerres et de la privation par les nouveaux venus des sources de revenus les plus importantes pour les gouvernements. Ce manque à gagner provoque la ruine de l’Etat et l’explosion des impôts directs comme indirects. Dans le même temps les douanes ne sont plus sous la maitrise des empereurs de Pékin et de Hué.

Evidemment ces débâcles commerciales et militaires ont profondément touchées le domaine culturel plaçant l’éducation confucéenne au centre de la civilisation et toutes les autres cultures dans le camp de la barbarie. Ainsi plusieurs Chinois et « Annamites » se convertissent au Christianisme. Mais au delà du domaine purement religieux c’est surtout l’organisation traditionnelle du monde qui est bouleversée dans les deux pays.

Très rapidement ces secousses vont plongé les têtes pensantes des deux pays dans un dilemme de résolution de cette crise civilisationelle soit par le conservatisme, soit par l’adaptation aux sciences physiques et sociales issues des civilisations occidentales mais aussi et surtout de l’exemple du Japon ayant parfaitement réussi cette adaptation.

[1] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/06/18/divers-poudieres-en-mdc-le-vietnam-la-ou-saccrochent-les-empires-ile-monde-eurasiatique-contre-thalassocratie-dans-la-theorie-globale-du-grand-jeu/

[2] Mercenaires et soldats irréguliers sous commandement chinois dans le Tonkin formant les ennemis de l’armée française lors de la seconde guerre franco-chinoise entre 1881 et 1885

[3] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/03/03/defi-30-jours30-articles-6-collaboration-franco-annamite-la-tentative-dessouffler-lessor-nationaliste-en-indochine/

[4] https://vinageoblog.wordpress.com/2016/07/17/indochine-ou-vietnam-christopher-e-goscha-vendemiaire-edition-2015/

[5] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/09/02/actualite-declaration-dindependance-vietnamienne-que-sest-il-passe-le-2-septembre-1945/

[6] https://vinageoblog.wordpress.com/2017/09/02/actualite-declaration-dindependance-vietnamienne-que-sest-il-passe-le-2-septembre-1945/

[7] La bourgeoisie compradore désigne la bourgeoisie issu de la classe des marchands ayant fait fortune en servant d’intermédiaires entre un pays d’outre mer donné et le pays d’origine. Il tire sa richesse du commerce maritime de longue distance. Le terme est issu de la langue portugaise suite à la domination lusitanienne sur les mères au XVIème siècle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s